Aide mutuelle

[Des membres de la Garde nationale de l'armée américaine distribuent de la nourriture à Harlem]

Aide mutuelle

Alors que les coûts économiques, sanitaires et sociaux de la pandémie montaient en flèche dans les cinq arrondissements, les New Yorkais ont lancé des initiatives pour aider leurs voisins, leurs communautés et les habitants les plus vulnérables de la ville. Ces efforts allaient de l'organisation de l'aide mutuelle à la base et des collectes de nourriture aux réponses institutionnelles des services sociaux et des organisations gouvernementales. Les médias sociaux sont devenus un outil puissant pour les voisins aidant les voisins, car les New-Yorkais ont construit des réseaux et des organisations visant à se garder mutuellement en sécurité, nourris et connectés.

Explorez l'exposition—ret retourner à tous les thèmes or ret retourner à l'exposition en ligne.
 


[Le Frigo Barrio a partagé de la nourriture avec la communauté] 

Le Frigo Barrio a partagé de la nourriture avec la communauté


Nicole Congélateur Rubens 
22 août 2020 
Gracieuseté du photographe 

Des réfrigérateurs communautaires offrant de la nourriture gratuite ont commencé à apparaître dans les rues de New York en février. Ils ont proliféré en tant que militants, beaucoup d'entre eux travaillant avec l'organisation A New World in Our Hearts, ont cherché des moyens de lutter contre l'insécurité alimentaire qui affecte un New-Yorkais sur quatre et qui était profondément exacerbée par la pandémie.  

Selon le photographe, «Il s'agit de l'un des nombreux réfrigérateurs communautaires qui ont été mis en service dans toute la ville pour aider à lutter contre l'insécurité alimentaire, réduire le gaspillage alimentaire et rassembler les communautés. Les particuliers et les fournisseurs de produits alimentaires font un don pour ceux qui en ont besoin pour prendre le tarif nutritif. J'ai commencé à voir un certain nombre de réfrigérateurs à l'allure festive comme celui-ci sur mon fil de médias sociaux. Celui-ci a attiré mon attention à cause du grand art installé avec. Les artistes de la fibre @naomirag et @makemorefresh ont embelli le site avec leurs œuvres d'art joyeuses et accueillantes et l'artiste @ _dot.ny a peint le réfrigérateur.

«La pénurie alimentaire a toujours été un problème à New York et l'impact et les retombées du coronavirus ont considérablement accru la nécessité de lutter contre la faim. La pandémie s'est répandue dans tous les domaines de notre vie. La réduction de la faim est un autre obstacle auquel nous devons faire face en tant que communauté.  

En décembre, plus de 60 réfrigérateurs communautaires avaient été signalés dans les cinq arrondissements. 
 


[En l'absence de ressources municipales, des bénévoles du groupe communautaire Echoed Voices nettoient leur quartier Greenpoint

Un homme tenant une bouteille d'eau dans une main s'adresse à une foule de personnes avec des sacs et des masques debout devant une clôture en bois.


Sébastien Vergne
Juillet 2020
Gracieuseté du photographe 

Les organisations d'entraide, telles que Echoed Voices, ont rassemblé les gens pendant la pandémie, non seulement pour s'entraider et pour leurs quartiers, mais aussi pour bâtir une communauté pendant une période de distanciation sociale. 

Comme l'explique le photographe, «Christina Emilie Chaparro, Christian Chaparro et Echoed Voices, leur groupe communautaire de guerriers écologiques, descendent chaque semaine dans les rues de leur quartier pour nettoyer et sensibiliser à la propreté publique et à l'importance de voir nos rues. dans le cadre de notre maison. Pendant la crise du COVID-19, Christina, une photographe basée à Greenpoint, a remarqué que les rues de son quartier devenaient de plus en plus sales. Elle a lancé un nettoyage public individuel et s'est rapidement fait remarquer par ses voisins. J'ai suivi l'un des nettoyages hebdomadaires qu'elle organisait avec son partenaire, Christian.  

«Ici, devant l'usine de traitement des eaux usées de Newtown Creek, Christian partage un aperçu de l'effet du ramassage du plastique sur la création d'une conscience durable. Ce moment a été très puissant car il a montré à quel point il est important d'éduquer et de partager des informations sur ce que nous faisons et d'avoir plus de connaissances sur les problèmes auxquels nous sommes confrontés en faisant du bénévolat. 

«Ces nettoyages ont commencé non seulement à cause de la pandémie, mais aussi à cause du manque de responsabilité publique au début. Sans personne dans les rues et sans implication publique claire dans le nettoyage des quartiers, les rues et les parcs ont commencé à s'accumuler avec les ordures. Ceci et une prise de conscience soudaine de l'importance des autres et de la communauté après des jours et des semaines d'isolement ont déclenché des réactions publiques et des actions claires. Ces nettoyages ne sont qu'un exemple des multiples actions locales que les gens ont prises pour redonner vie au vrai sens de la communauté et de l'unité. La pandémie nous a réunis et nous a confrontés à nos problèmes les plus sombres. 
 


[Distribution de nourriture aux membres de la communauté de Hunt's Point] 

[Distribution de nourriture aux membres de la communauté à Hunts Point]


vanessa hernandez 
5 juin 2020 
Avec l'aimable autorisation du Conseil des agences de protection de la famille et des enfants et Graham Windham 

Pendant la pandémie, des millions de repas ont été distribués aux New-Yorkais par des organisations à but non lucratif ainsi que par le gouvernement, financés par une combinaison de dollars publics et philanthropiques. L'un de ces organismes sans but lucratif est Graham Windham, qui gère des programmes de développement des jeunes et de soutien à la famille dans 11 sites communautaires à Harlem, Brooklyn et dans le Bronx, desservant près de 5,000 XNUMX enfants et leurs familles chaque année. Cette photo a été prise à l'extérieur de OUR Place, Family Enrichment Center à Hunts Point, dans le Bronx. 

L'organisation explique: «Sur cette photo, Denise Carr, avocate de la famille (employé de Graham Windham), donne une boîte de nourriture gratuite à un membre de la communauté. L'événement de distribution de nourriture était un effort conjoint de la FEC et du programme parascolaire de Graham's Beacon à Hunts Point. Au cours de cet événement particulier, plus de 100 familles ont ramassé de la nourriture, qui a été fournie par la banque alimentaire pour New York.  

«Au printemps et à l'été 2020, l'insécurité alimentaire était l'un des défis les plus souvent localisés et les plus stressants auxquels font face les familles que Graham sert. Par conséquent, nous et nos organisations partenaires avons agi rapidement pour nous assurer que les enfants et les familles de notre communauté pouvaient faire leurs courses. Grâce à un partenariat avec la Food Bank for NYC et au financement de la Price Family Foundation, du Columbia University Neighbours Food Relief Fund, de la Tiger Foundation ainsi que de donateurs individuels, nous avons pu faciliter les distributions hebdomadaires de nourriture, même en faisant des démarches à domicile ou en bordure de rue. livraison pour ceux qui ont été mis en quarantaine ou dans les populations à haut risque. "
 


[Un repas de l'école locale et une miche de pain au levain] 

[Un repas de l'école locale et une miche de pain au levain]


Garrison Brook 
25 April 2020 
Gracieuseté du photographe 

Les écoles de la ville de New York sont devenues un site important de distribution de nourriture pendant la pandémie, non seulement pour les nombreux enfants qui dépendaient des repas scolaires, mais pour tout New-Yorkais qui avait besoin d'accéder à la nourriture.  

Selon le photographe, «l'insécurité alimentaire est une anxiété fondée sur la peur qui peut submerger un parent. Un parent anxieux peut avoir du mal à faire preuve de patience et à apprécier son enfant. Être parent au milieu de la pauvreté semble parfois impossible. Le programme de repas scolaires fait plus que fournir de la nutrition aux enfants; il offre la tranquillité d'esprit aux parents surtaxés. 

«Bien que tout le monde sache que la pauvreté prive un enfant de son enfance, le confinement m'a surtout appris à quel point la pauvreté prive aussi un parent du plus grand cadeau de la parentalité - le simple plaisir de passer du temps avec mon enfant. Lorsque le verrouillage a commencé, j'étais reconnaissant du temps supplémentaire que j'ai pu passer avec ma fille. Je suis une mère célibataire et je ne la vois souvent que de 6 h à 8 h 30 (heure du coucher) les jours d'école. Pendant le verrouillage, nous avons aimé faire des promenades photographiques dans la ville ensemble et documenter ce que nous avons vu. Malheureusement, en tant que serveuse, le verrouillage m'a également laissé moins de 300 $ dans ma poche.  

«J'ai toujours été parent au milieu de l'insécurité financière. Il y a des calculs mentaux constants que je dois faire chaque fois qu'un sou quitte ma poche. Cependant, c'était la première fois que je souffrais d'insécurité alimentaire. Quand j'ai découvert que le personnel de la cafétéria du NYC DOE venait travailler cinq jours par semaine dans plus de 400 écoles pour distribuer des repas à emporter à n'importe qui, enfants ou adultes, j'ai décidé de le vérifier. Nous sommes allés au PS 32 à Brooklyn pour prendre deux déjeuners. Cette photo a été prise dans ma cuisine et montre le contenu de notre déjeuner (avec une miche de pain ratée en arrière-plan).
 


[Des membres de la Garde nationale de l'armée américaine distribuent de la nourriture à Harlem] 

[Des membres de la Garde nationale de l'armée américaine distribuent de la nourriture à Harlem]


Brian Smith 
15 April 2020 
Gracieuseté du photographe 

La crise alimentaire s'est aggravée en mars, les New-Yorkais ayant perdu leur emploi, les enfants ayant perdu l'accès à un déjeuner gratuit et les New-Yorkais vulnérables ou confinés à la maison ayant perdu un accès sûr aux épiceries. Environ la moitié des repas distribués dans le cadre du programme de la ville Get Food NYC ont été distribués par la Garde nationale. En août, la Garde nationale avait distribué plus de 50 millions de repas aux New-Yorkais, dont beaucoup étaient apportés par des chauffeurs de taxi. Les chauffeurs qui avaient du mal à trouver des tarifs pendant les commandes au domicile ont été embauchés - initialement à 15 $ l'heure - pour apporter des repas aux New-Yorkais à destination de leur domicile grâce au programme de livraison de nourriture pour chauffeurs. En septembre, environ 10,000 XNUMX conducteurs y participaient. 

Selon le photographe, «Parmi les nombreux effets du COVID sur la ville de New York révélés par la pandémie, il y a la pénurie alimentaire pour de nombreux New-Yorkais. Voir la Garde nationale et les services de taxi et de voiture privée faire équipe pour acheminer de la nourriture aux New-Yorkais a montré, encore une fois, la résilience des New-Yorkais à se mobiliser pour le plus grand bien.

«Ce sentiment de faire passer le plus grand bien avant le personnel a résonné tout au long de l'été, stimulé par les manifestations de George Floyd, alors que des gens de toutes races et origines se réunissaient pour marcher pour la justice. 
 


[Un camion de nourriture offrant des repas Iftar gratuits depuis la fermeture des mosquées] 

[Un camion de restauration proposant des repas Iftaar gratuits depuis la fermeture des mosquées en raison du COVID]


Tracy Scott 
30 April 2020 
Centre de courtoisie pour l'histoire de Brooklyn

Le photographe explique: «J'ai pris cette photo au coin de Newkirk Avenue et Coney Island Avenue à Brooklyn. Mon quartier est parfois appelé «Little Pakistan» et compte une importante communauté musulmane.

«J'ai été frappé par la créativité et l'esprit communautaire. Il s'agit d'un camion de restauration de rue qui a été réutilisé pour fournir des repas Iftar gratuits (après le jeûne de la journée pendant le Ramadan). Il était parrainé par diverses organisations musulmanes ainsi que par le président de l'arrondissement de Brooklyn, Eric Adams. Comme il est indiqué sur le camion, COVID a empêché les gens de partager des repas communs dans les mosquées. Le camion était également dédié à la mémoire de ceux qui sont morts du COVID.
 


Janazah à l'époque du COVID-19  

Photo en noir et blanc d'un homme debout à côté d'une longue boîte rectangulaire sur roues.


Karen Zusmann 
11 April 2020 
Gracieuseté du photographe 

Cela fait partie d'une série documentant les bénévoles qui ont aidé à faire face au débordement de morts dans un salon funéraire musulman local à Brooklyn.  

Pour reprendre les mots du photographe: «Je passais à côté et j'ai vu ce que je pensais ressembler à un cercueil fait maison debout tout seul entre deux camions frigorifiques. Personne n'était là. Bientôt, un groupe de personnes est sorti et a commencé à charger des cercueils dans le camion. L'un d'eux m'a expliqué qu'un groupe de volontaires avait acheté les camions il y a deux semaines pour aider le service funèbre musulman qui manquait d'espace pour les morts qui leur étaient amenés en cette période horrible ici dans la ville.  

«Dans la tradition musulmane, comme dans la tradition juive, les morts doivent être enterrés immédiatement. Mais avec le coronavirus, les familles sont désespérées et les salons funéraires sont débordés. Beaucoup n'ont pas d'argent pour le moment pour un enterrement convenable. Les bénévoles essaient d'aider les familles de leurs communautés en cette période terrible. Il n'est pas rare de voir des camions frigorifiques partout à New York fonctionner comme des morgues mobiles. La plupart sont financés par la ville - mais certains - comme dans ce cas - sont fournis par des bénévoles privés. Bien que j'aie croisé beaucoup de ces camions, c'était la première fois que je voyais les cercueils et que j'apercevais l'intérieur des camions.  

«Je remercie l'homme qui m'a gentiment tout expliqué. Il y a une prière arabe qui est dite pour les morts: Inna lillahi wa inna ilayhi raji'un. Je crois comprendre que cela se traduit par: «À Allah nous appartenons et à Lui nous revenons». Je suis passé devant les camions après la tombée de la nuit. Le calme et l'immobilité ont essayé de me dire quelque chose. Je me suis arrêté pendant de longs moments pour essayer de rendre hommage et de comprendre ce que cela avait à dire. " 

Voir plus de thèmes

La ville de protestation

Les rues, les parcs, les ponts et les édifices de la ville sont devenus des scènes de protestation, de passion et parfois de confrontation.

Soulèvement

Des milliers de New-Yorkais ont capturé des images des soulèvements de masse menés par les Noirs contre la violence policière et le racisme systémique.

Maintien de l'ordre

Des témoins ont capturé des images d'affrontements entre manifestants et policiers, ainsi que d'actes de solidarité.

Rejoignez MCNY!

Vous voulez des billets gratuits ou à prix réduit, des invitations à des événements spéciaux et plus encore?