Documenter l'intimité : soi, la famille, la communauté (virtuel)

Quand : Mardi, Juin 27, 2023, 5: 00pm

Cet événement est passé.

Une femme est assise à côté d'un réfrigérateur.
Je veux une maison de la série "Wanted Beautiful Home Loving Girl" Avec l'aimable autorisation de Cheryl Mukherji

NB : Ce programme a été reprogrammé par rapport à sa date initiale (8 juin) et se déroulera désormais en ligne sous forme de webinaire GRATUIT.  Un lien vers le webinaire sera partagé avec les participants inscrits le jour de l'événement. 

S'inscrire New York maintenant : à la maison artistes exposants Cheryl Mukherji, Laila Stevens, Doyen Majdet Amarise Carreras pour le une conversation virtuelle sur la manière dont les photographes se documentent intimement, leurs histoires familiales et leurs familles et communautés choisies. Manimé par le conservateur et l'écrivain Kristen Lubben, le panel explorera également les histoires d'immigration, l'intimité queer et la famille choisie, l'autoportrait, les dialogues intergénérationnels, le renforcement de la communauté par la photographie et la documentation contre la perte de l'histoire et de la mémoire.

À propos des panélistes: 
Cheryl Mukherji (né en 1995) est un artiste visuel et écrivain indien basé à Brooklyn, New York. Dans son travail, Cheryl explore l'idée d'origine et d'héritage, qui est ancrée dans la figure de sa mère et l'album de famille, en utilisant la photographie, le texte, la vidéo et la gravure. Elle est finaliste et lauréate subséquente de la 97e édition du Print Center, Philadelphie, 2023 et finaliste du concours de portrait Outwin Boocher, 2022 à la National Portrait Gallery, Smithsonian. Elle a été artiste en résidence au Center for Photography de Woodstock, 2022 et résidente de l'espace de travail à Baxter Street au Camera Club de New York, 2021. Son travail a été présenté dans des expositions individuelles et collectives au Musée de la ville. of New York (États-Unis), The Print Center (États-Unis), National Portrait Gallery, Smithsonian (États-Unis), Baxter St. at Camera Club of New York (États-Unis), Capture Photography Festival (CA), Minnesota Museum of American Art (États-Unis) ), Huxley-Parlour Gallery (Royaume-Uni), Format Photo Festival (Royaume-Uni), Brooklyn Museum (États-Unis), Museum of Moving Image (États-Unis), International Center of Photography (États-Unis), Serendipity Arts Festival (IN), entre autres. Cheryl est titulaire d'une maîtrise en études photographiques avancées de l'ICP-Bard College, New York, 2020.

Laila Annmarie Stevens (née en 2001) est une photographe Black Queer et une éducatrice pour les jeunes de Queens, NY, qui termine son BFA au Fashion Institute of Technology. Leur portrait est éclairé par leur passion pour honorer les voix des jeunes marginalisés, décrites comme une perspective brute et intime. En tant que récipiendaire de la Fondation Magnum 2020 : US Dispatches Award, Stevens a fait progresser la production de projets axés sur la communauté et socialement engagés. Leur travail a été fréquemment publié dans The New York Times Metropolitan Section, National Geographic, The Nation, The Salt Lake Tribune et Cultured Magazine, entre autres publications. Elle est étudiante de la classe d'atelier Eddie Adams de XXXIV, membre à plein temps de Black Woman Photographers, Diversify Photo et Scope of Work (SOW).   

Doyen Majd (né en 1990) est un photographe d'art autodidacte et un artiste basé sur l'objectif du Queens, New York. Né de Palestine et des immigrants jordaniens, il a étudié les relations internationales avec une spécialisation sur le Moyen-Orient au City College de New York. À travers son langage visuel profondément intime, son travail explore la masculinité moderne, les complexités de la dichotomie arabo-américaine, la diaspora palestinienne, le lien humain et la condition humaine en général, abordant la dépendance, l'autodestruction et le chagrin collectif et personnel. Il est passionné de cinéma, immensément dévoué à ses amis et fier New-Yorkais. Il croit que l'amour, avant tout, est le moteur de tout ce qu'il fait.

Amarise Carreras est un artiste de performance basé sur la photo, utilisant la photographie à la fois pour documenter et observer tout en s'engageant dans des conversations performatives. Les résultats sont des images de moments quotidiens et des récits qui portent sur l'histoire, l'ascendance, les autels et les natures mortes vivantes. L'aspect performatif renvoie directement à un lien doux et profondément personnel avec les connaissances transmises par les anciens et les traditions de l'île de Porto Rico. Il existe une longue histoire de collecte d'objets qui symbolisent et représentent une forme, des lignées et des sentiments plus grands. Lors de l'inspection et de l'étude, chaque élément raconte un espace qui invite le corps ; trans, queer, diasporique et migrant, pour entrer. Ces autels et images documentent la survie tout en servant de moyen pour construire de nouveaux mondes et possibilités.

Kristen Lubben (modératrice) est un conservateur, écrivain et éditeur dont le travail explore les intersections de la photographie, de l'art et de la politique. Avant de rejoindre la Fondation Magnum en tant que première directrice exécutive en 2016, elle était conservatrice au Centre international de la photographie à New York. Elle a organisé de nombreuses expositions, dont des triennales de photographie et de vidéo contemporaines, des enquêtes monographiques d'artistes engagés socialement et des installations tirées de ses recherches dans les archives historiques, y compris les collections de l'ICP sur l'œuvre de Robert Capa et Gerda Taro. Elle est l'auteur de plusieurs publications, dont Feuilles de contact Magnum et Susan Meiselas: Dans l'histoire.

 

 

Rejoignez MCNY!

Vous voulez des billets gratuits ou à prix réduit, des invitations à des événements spéciaux et plus encore?